2e acte des Etats généraux de l’alimentation : JA reste mobilisé

JD_Rep

Suite au discours du Président de la République le 11 octobre, en conclusion du premier chantier des Etats généraux de l’alimentation, Jeunes Agriculteurs veille à l’application de ces premières annonces et contribue activement au deuxième chantier.

La volonté affichée du Président de la République de « changer de paradigme » pour construire les prix à partir des coûts de production, de renforcer le regroupement des producteurs et la contractualisation pour que les agriculteurs pèsent plus dans les négociations commerciales vont dans le bon sens. De même que la demande adressée aux filières de remettre des plans stratégiques à 5 ans au ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation d’ici le 10 décembre. Pour que les agriculteurs puissent vivre de leur métier, il faut que chaque acteur, public et économique, joue le jeu. Le syndicat veille à ce que chaque filière prenne sa part auprès des interprofessions.

Concernant le deuxième volet des Etats généraux de l’alimentation consacré aux attentes sociétales, Jeunes Agriculteurs participe à l’ensemble des ateliers et a remis un document de 30 propositions pour une agriculture durable. Il s’agit d’abord de reconnaître la spécificité des produits agricoles et alimentaires à l’échelle internationale, en créant une exception agricole dans les négociations commerciales internationales. Valoriser les efforts fournis, stopper la boulimie normative, renforcer les innovations et la recherche publique sont autant de mesures indispensables pour répondre aux défis environnementaux.

Mais tout cela n’est possible que si demain, les agriculteurs sont encore nombreux sur les territoires. Reconnaître la place des agriculteurs, les accompagner dans le développement de leur projet et permettre la formation tout au long de la vie sont les clés pour réussir le pari posé par les Etats généraux de l’alimentation !

 


Continuer la lecture...