Le Ceja poursuit la construction de son projet pour la prochaine PAC

Zoom sur 732.indd

Dans le cadre de la réflexion sur la prochaine PAC, Jeunes Agriculteurs a participé les 21 et 22 mars à un groupe de travail du Conseil européen des jeunes agriculteurs (Ceja) sur les paiements directs. La discussion a abouti à un compromis ambitieux reprenant plusieurs propositions du syndicat.

A la suite des groupes de travail sur le statut de l’agriculteur actif, le développement rural,  la gestion des risques, l’agriculture intelligente et l’environnement, le Ceja a abouti à une position commune sur l’avenir de la PAC :

  • moderniser les paiements découplés (non liés à la production) afin de mieux répondre aux fluctuations du marché et aux crises à répétition ;
  • réorienter les aides actuelles au profit de mesures innovantes pour soutenir la compétitivité des agriculteurs et leur résilience : outils de gestion des risques, politique environnementale basée sur des objectifs de résultats et les moyens ;
  • mettre en place des instruments majorés pour les jeunes permettant de répondre au défi du renouvellement des générations d’agriculteurs :
  • maintenir les soutiens couplés pour les secteurs vulnérables et mise en place à l’échelle des Etats membres de mécanismes favorisant la qualité et la création de valeur ajoutée ;
  • réserver les paiements directs aux agriculteurs actifs et les déconnecter du foncier ;
  • attribuer des top up (majorations) et des mesures spécifiques à tous les agriculteurs de moins de 40 ans, et ce, jusqu’à 40 ans sans limite de durée ni de contrainte en matière de date d’installation, à condition d’avoir un niveau de formation minimum, d’être un agriculteur actif et de fournir un plan d’entreprise de manière régulière.

Le prochain groupe de travail du Ceja, qui se tiendra les 10 et 11 avril et traitera de la question de l’accès au foncier et au crédit, aboutira à une position complète du Ceja sur la PAC post-2020.


Continuer la lecture...