Edito du mois

L’Europe doit faire confiance à sa jeunesse

VANDAELE SDepuis quelques jours, un nouveau parlement européen a été élu. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a du pain sur la planche. La défiance des citoyens vis-à-vis des institutions n’a eu de cesse de grandir année après année, des décennies durant. Les critiques sur leur fonctionnement jugé trop complexe, technocrate, loin des aspirations des citoyens, se font de plus en plus insistantes et virulentes. Mise à mal, la construction européenne se retrouve plus que jamais fragilisée.

Nous, jeunes agriculteurs engagés, avons toujours porté des valeurs en faveur d’une Europe unie, équitable, qui garantisse des revenus dignes à ses paysans tout en répondant aux attentes des consommateurs. Nous comptons sur les nouveaux députés européens et la future Commission pour construire une Pac ambitieuse, vraiment commune, au service du renouvellement des générations. Nous voulons une Europe qui nous prémunisse contre les risques de distorsions. Ce cap, en ligne avec nos fondamentaux, nous veillerons à ce qu’il soit maintenu pour que la jeunesse agricole obtienne enfin la place qu’elle mérite d’avoir.

 

 


Consultez tous nos éditos