Edito du mois

On vous donne RDV le 15 octobre

PHOTO EDITODans un contexte difficile où les facteurs qui pénalisent la santé de nos exploitations se font plus nombreux et insistants – agribashing, nouvelles normes, aléas climatiques, prédation pour n’en citer que quelques-uns – sachez que Jeunes Agriculteurs reste fortement mobilisé sur l’ensemble de ces sujets.

Parmi les leviers sur lesquels nous insistons figure celui de l’économie. Il est pour nous une priorité. Ainsi, notre syndicat continue de mettre la pression sur le Gouvernement pour plus de transparence et d’efficience dans l’application de la loi Egalim.

Nous insistons notamment sur l’obligation d’étiquetage de l’origine des produits. Une notion d’autant plus essentielle qu’elle répond à une forte demande des consommateurs. Nous maintenons aussi la pression vis-à-vis des associations interprofessionnelles pour qu’elles sélectionnent des indicateurs pertinents, et vis à vis des industriels et des distributeurs pour que la répercussion sur les prix se traduise de manière concrète.

En parallèle, nous producteurs, avons le défi de nous organiser afin de nous rendre acteurs dans les relations commerciales. La tâche, vous le savez, n’est pas simple car notre secteur ne présente pas une problématique clairement défi nie, mais des problématiques en fonction des filières et des territoires.

Dans le but d’échanger et de trouver des solutions tous ensemble, nous invitons les responsables JA en charge du suivi économique et ceux qui sont investis dans des OP, coopératives ou dans la vie économique de leur territoire, à venir participer à la journée du 15 octobre à Paris. Une journée consacrée au partage de nos différentes problématiques, de nos solutions et des futures actions à mettre en place pour faire pencher la balance en notre faveur. Tout au long de cette journée, la question du rôle du syndicalisme sera mise en perspective. Nous sommes associés à la FNSEA sur cette mobilisation afin d’élargir les profils et ainsi, mieux prendre en compte l’ensemble des situations rencontrées. Et ce, toujours dans un souci de peser davantage.

Tout le monde a un rôle à jouer, une carte à faire valoir, peu importe le maillon dans lequel on se trouve. Si chacun d’entre nous initie ce mouvement, notre nombre sera notre meilleur atout. Car ensemble nous serons toujours plus forts.


Consultez tous nos éditos