Jeunes Agriculteurs repense son avenir

EO9FcjlWAAEauX6

Conscient des profondes évolutions que connait notre société, le syndicat Jeunes Agriculteurs a lancé une réflexion en profondeur sur son identité il y a plus d’un an.

 

Les premier contours et la méthode de cette initiative ont été dévoilé à la presse jeudi 23 janvier par Arnaud Gaillot, secrétaire général : « l’objectif premier est de déterminer pourquoi les jeunes adhèrent ou non ».

 

Une méthode : la co-construction, partagée sur tout le territoire

 

1 000 questionnaires ont été envoyés, 700 au sein du réseau et 300 en externe (syndicats, journalistes, partenaires, décideurs politiques, etc.). Ces statistiques ont fait l’objet d’ateliers de travail en décembre 2019 lors de notre Université d’Hiver nationale.

 

Conçu en partenariat avec l’université de Bordeaux, ce chantier important fait aussi l’objet d’un travail de recherche en sciences de gestion et des organisations.

 

« Nous souhaitons réaffirmer nos fondamentaux, nos valeurs, et pourquoi pas les faire évoluer en fonction des réponses », Arnaud Gaillot.

 

Des résultats qui seront partagés et discutés avec l’ensemble du réseau

 

Les conclusions seront dévoilés lors du congrès JA, qui se tient cette année à la Baule du 2 au 4 juin. Nous aurons l’occasion d’étudier les ressorts nouveaux de l’engagement des jeunes, déjà évoqués dans notre rapport d’orientation 2019 consacré à la jeunesse rurale.

 

Les premiers éléments soulignent déjà différents facteurs qui dissuade un jeune d’adhérer à une association ou un syndicat, comme la culture familiale, le peu de disponibilité, ou un modèle de société qui a changé. Les dynamiques d’engagement, de coopération, s’estompent un peu, on le voit dans nos communes pour les autres associations, c’est de plus en plus difficile de mobiliser des gens ».


Continuer la lecture...