Prochaine PAC : JA explique ses propositions dans une vidéo

europa

A l’occasion de son congrès annuel, Jeunes Agriculteurs a diffusé ses propositions pour la prochaine PAC en vidéo. L’objectif : convaincre que la future réforme de la PAC doit impérativement mettre en place des outils adaptés et efficaces afin de répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux.

Dans une Europe où seuls 6,5% des agriculteurs ont moins de 35 ans, où les crises se succèdent, les prix sont de plus en plus volatiles, et l’accès au foncier et la préservation de l’environnement inquiètent, les politiques doivent s’adapter. C’est pourquoi Jeunes Agriculteurs propose une réforme ambitieuse en 4 points :

  • Une PAC qui permette d’assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs, en intégrant des spécificités « jeunes » dans les outils communs, et en obligeant les Etats-membres à mettre en place une politique d’installation. L’actif agricole doit être défini à l’échelle européenne, et permettre de cibler les aides vers les « vrais » agriculteurs.
  • Une PAC avec des soutiens ciblés qui favorise l’organisation des filières agricoles, via par exemple des aides à l’investissement ou des aides couplées (liées à la production) conditionnées au regroupement de l’offre, à la différenciation, au développement des relations entre filières, à la contractualisation, etc., et qui répondent à de véritables objectifs de filière.
  • Une PAC qui sécurise le revenu des agriculteurs face aux aléas climatiques, sanitaires et économiques : renforcement des outils de gestion des risques déjà existants comme les assurances et mise en place de nouveaux dispositifs comme les fonds de mutualisation et les aides contra-cycliques, qui varient en fonction du marché.
  • Une PAC qui construise un nouveau pacte alimentaire avec les citoyens préservant la sécurité alimentaire et l’environnement : plan d’investissement pour l’innovation, politique de protection des ressources fondée sur des objectifs de résultats et non de moyens, prise en compte des territoires difficiles et création d’une « exception agricole » dans les échanges commerciaux internationaux.

Une réforme qui s’inscrit dans une véritable stratégie européenne et qui doit s’accompagner d’un budget agricole européen renforcé.

Ces propositions dont disponibles dans un document de positions et en vidéo !


Continuer la lecture...