Réforme PAC post-2020 : le CEJA pointe du doigt les limites de la proposition formulée par la Commission Européenne

europa

La Commission européenne (CE) a formulé le 1er juin 2018 ses propositions législatives pour la prochaine PAC 2021-2027. Fort de son projet pour la PAC, « Les jeunes agriculteurs sont la clé dans la PAC de demain », le CEJA a d’ores et déjà réagit aux travaux de la Commission européenne (CE).

Malgré l’affichage inédit en faveur des jeunes agriculteurs dans les objectifs formulés par la CE (« Attirer les jeunes agriculteurs et faciliter le développement des entreprises dans les zones rurales »), le CEJA a mis en garde la Commission contre plusieurs points de cette prochaine réforme qui sera déterminante pour l’avenir du modèle d’agriculture familiale et pour l’avenir des jeunes agriculteurs en particulier.

En réaffirmant la nécessité d’apporter un soutien financier impactant pour les jeunes agriculteurs, le CEJA se félicite de l’attention particulière qui leur est accordée dans les objectifs de la PAC mais déplore tout de même que la difficulté d’accès au foncier et au crédit ne soit pas mieux prise en compte dans les propositions.

Par ailleurs, le combat mené par les jeunes agriculteurs européens semble en avance sur la définition de l’agriculteur actif. La responsabilité repose désormais sur les états membres qui devront transformer l’essai en apportant une définition forte du « véritable agriculteur ».

En revanche, le CEJA pointe du doigt un risque de nationalisation de la politique agricole jusqu’alors européenne. Ce n’est qu’avec des mesures fortes au niveau de l’Union européenne que les jeunes agriculteurs pourront prospérer.

Concernant le budget, le CEJA avait également déjà réagi avec déception à la baisse prévue dans le cadre financier pluriannuel (CFP) pour la prochaine programmation. La proposition actuelle est incompatible avec les ambitions affichées par les jeunes agriculteurs européens. C’est un très mauvais message envoyé à tous les futurs agriculteurs qui souhaitent s’installer. Le CEJA, fort de l’ensemble de ses organisations membres, continue de travailler activement sur ses propositions.

C’est aussi dans ce cadre que Jeunes Agriculteurs est force de proposition pour la prochaine PAC. Un travail qui prendra encore de l’ampleur lors de la prochaine session nationale qui réunira l’ensemble de notre réseau autour de ce sujet, du 14 au 16 novembre à La Rochelle. Jeunes Agriculteurs consolidera son projet et continuera à œuvrer pour une PAC qui soutienne des filières durables. Nos propositions dont disponibles dans un document de positions et en vidéo !


Continuer la lecture...