Sommet international des Jeunes Agriculteurs : rédaction d’un manifeste commun

SIJA

Du 15 au 17 avril, lors du Sommet international des Jeunes Agriculteurs, les délégations des cinq continents ont rédigé un manifeste commun et adopté la création d’un réseau international afin de poursuivre les échanges sur l’installation, les chaînes de valeur et le changement climatique.

Pendant deux jours d’ateliers, les représentants d’organisations de jeunes du Zimbabwe, du Mali, de Nouvelle-Zélande, des Etats-Unis, du Canada, du Brésil, de France et de Belgique, représentant l’ensemble des continents, ont défini la sécurité alimentaire comme un enjeu international majeur et travaillé sur trois défis communs :

  • l’installation des jeunes,
  • la prise en charge du changement climatique,
  • la structuration des filières.

A l’issue de ces journées de travail, les délégations ont révélé les axes de leur manifeste lors d’une conférence de restitution face à une centaine de participants issus des organisations professionnelles agricoles et internationales :

  • L’installation qui doit faire partout l’objet d’un accompagnement et de mesures fortes sur l’accès au foncier, la reconnaissance du métier et une meilleure représentation des jeunes dans les tables de négociations.
  • La prise en charge du changement climatique par un programme mondial d’échanges, de stratégies stables et solides pour accompagner les changements et une politique ambitieuse de gestion des risques.
  • Une structuration des filières agricoles en faveur du revenu des producteurs en favorisant les modèles d’organisation gérés par les agriculteurs dont les jeunes, par un dialogue renouvelé entre tous les acteurs notamment sur les pratiques innovantes et le renforcement de mécanismes de régulation de marché. Sans oublier la sanction des pratiques commerciales abusives.

Afin de répondre à ces défis, les délégations ont acté :

  •  la création d’un réseau international et indépendant de jeunes agriculteurs qui portera leur voix et se concrétisera par la création d’une plateforme favorisant des échanges continus,
  •  la mise en place d’une journée mondiale des jeunes agriculteurs,
  •  la tenue régulière d’un Sommet international.

Ce réseau sera adossé à la création d’un fonds international.
Rendez-vous est pris pour le prochain Sommet International des Jeunes Agriculteurs en 2021 sur le continent africain !

Retrouvez ici le Manifeste « Les jeunes agriculteurs prennent la parole » en français et « Young farmers speak out » en anglais

 

 


Continuer la lecture...