Installation

Portraits FNSEA - Maine et Loire - Basse Def - CM Studio - Cecile Muzard Photographe-115
  • Le renouvellement des générations en agriculture, un combat à gagner !

En 2017, le recul démographique agricole a atteint son plus haut niveau en dix ans. L’effectif français, porté à 453 113 chefs d’exploitations ou d’entreprises agricoles, a connu une baisse de près de 2 %. Les prévisions pour les années à venir restent négatives.

Cette perte n’est d’ailleurs pas compensée par l’effectif des salariés agricoles, ce qui signifie que le nombre d’actifs agricoles total diminue. Cette situation, dont chacun sait qu’elle ne s’accompagne pas de revenus meilleurs pour les actifs agricoles qui restent, pose la question du nombre critique d’agriculteurs et d’agricultrices pour assurer la production de valeur de notre secteur.

Pourtant, tous les signaux ne sont pas mauvais. Le nombre d’installations, dont on pourrait craindre qu’il diminue, lui, ne faiblit pas. S’il ne suffit pas (ou pas encore ?) à compenser les départs en retraite, sa stabilité, et même sa légère ré-augmentation en 2017 (14 319), montrent que l’attractivité de nos métiers est toujours là. 40 % de ces nouveaux entrants, notons-le, sont des femmes. Et parmi les deux tiers qui ont moins de 40 ans, la moitié bénéficient du dispositif d’accompagnement humain et financier, chiffre lui aussi en hausse.

Tout n’est donc pas perdu !

Pascal Cormery, Président de la MSA

Le projet de campagne : Avançons ensemble les pieds sur terre

  • Encourager tous les projets d’installation

L’installation en agriculture est depuis toujours au cœur de l’engagement syndical JA+FNSEA.
Elle est une des conditions du dynamisme de notre profession et est le gage du maintien d’un tissu économique et social dans le milieu rural.

Nous sommes aux côtés des futurs agriculteurs pour les accompagner lors de leur entrée dans le métier afin que cette phase essentielle soit un tremplin réussi pour la suite de leur carrière professionnelle et pour leur épanouissement personnel et celui de leur famille.

 

  • INTERVIEW CROISÉE

Loïc Quellec, vice-président de JA et Henri Bies-Péré, vice-président de la FNSEA

Comment appréhendez-vous la diversité des projets d’installation ?

HBP : Pour JA+FNSEA, la diversité des projets d’installation est source d’innovation et de richesse pour notre secteur agricole. Tous les projets, quels qu’ils soient, méritent considération et soutien dès lors qu’ils sont viables économiquement.

LQ : JA+FNSEA est à l’écoute de tous les porteurs de projet. Nous faisons évoluer en permanence le dispositif d’accompagnement aux besoins de chaque futur agriculteur. Pour ce faire, nous misons sur la formation des conseillers PAI (Projet d’accueil individualisé) et CEPPP (Centre d’élaboration du plan de professionnalisation personnalisé). Nous avons développé avec les Chambres d’agriculture des formations spécifiques pour chaque porteur de projet et favorisons le partage d’informations au sein de nos organisations agricoles.

Et comment renforcer l’attractivité du dispositif ?

LQ : L’accompagnement financier qu’est la Dotation Jeune Agriculteur doit s’adapter à l’évolution des projets et des contextes. Les prêts bonifiés étant devenus peu attractifs suite à l’effondrement des taux bancaires, un travail a été mené pour revaloriser la DJA. Résultats, les montants moyens de la DJA sont passés de 22 000 € à 27 400 € suite à cette réforme et le nombre d’installations augmente.

HBP : Au-delà des aides d’Etat, grâce à la mobilisation des réseaux JA+FNSEA, plusieurs partenaires tels les collectivités ou les coopératives accompagnent spécifiquement les jeunes dans leur phase d’installation.

Quels messages souhaitez-vous délivrer à ceux qui souhaitent devenir agriculteur ?

HBP : Nous sommes fiers d’être agriculteurs, passionnés par notre métier et voulons partager ces valeurs avec le plus grand nombre de porteurs de projets. De belles opportunités existent dans toutes les filières, elles n’attendent que des entrepreneurs motivés et dynamiques.

Et pour conclure ?

LQ : Les Chambres d’agriculture sont capitales pour nous aider au quotidien à réussir le renouvellement des générations. Il est donc nécessaire d’aller voter !