JA se penche sur la gestion des risques

champ vegetal

Face à la multiplication des crises et à l’instabilité des marchés, Jeunes Agriculteurs a décidé de traiter la gestion des risques dans son rapport d’orientation annuel qui sera présenté au congrès 2017. L’objectif : trouver des solutions pour prévenir et gérer les aléas et répondre plus efficacement aux besoins des agriculteurs.

Face à la multiplication des aléas climatiques, sanitaires et environnementaux et à l’augmentation de la volatilité des prix, il apparaît que les systèmes actuels de prévention et de gestion des risques sont insuffisants et que les aides directes de la PAC ne semblent pas optimales pour sécuriser le revenu des agriculteurs et la durabilité de leurs exploitations. La crise aux visages multiples (marchés, climat, etc.) que nous traversons aujourd’hui nous rappelle à quel point c’est un enjeu essentiel pour que les agriculteurs puissent faire face à l’ensemble des événements qui se produiront au cours de leur carrière.

Depuis de nombreuses années, Jeunes Agriculteurs se bat pour que la gestion des risques et de la volatilité soit davantage prise en compte dans les politiques agricoles. Les dispositifs actuels sont peu utilisés car conditionnés à un seuil de perte de revenus ou de rendement trop élevé et parfois peu en phase avec les spécificités des territoires et des productions. Il s’agit donc de les adapter pour qu’ils soient plus attractifs et correspondent davantage à la situation des agriculteurs.

Parmi les idées déjà en réflexion : mise en place d’outils spécifiques dans le cadre de la prochaine PAC, de nouveaux dispositifs en matière d’épargne et de fiscalité, ou encore d’une assurance récolte plus attractive.


Continuer la lecture...