Jeunes Agriculteurs adresse ses vœux à la presse

Mardi 19 juin, Samuel Vandaele, Arnaud Gaillot et les vice-présidents ont présenté, au nom de l’ensemble du Conseil d’Administration de Jeunes Agriculteurs, leurs vœux à la presse. Cette occasion a permis aux différents porteurs de dossiers, de revenir sur l’année 2020 qui a montré la force de notre modèle agricole que nous devons préserver, mais également de préciser la vision de JA pour l’année 2021, une année charnière pour la jeunesse agricole.

En 2021, tous les échelons auront leur rôle à jouer dans l’enjeu du renouvellement des générations en agriculture. L’échelon européen avec la nouvelle programmation de la PAC, que nous voulons ambitieuse pour répondre à l’enjeu démographique. JA propose porte un projet construit, fruit du travail de l’ensemble de son réseau autour de 4 axes : le renouvellement des générations, la structuration des filières, la gestion des risques et la protection des ressources. Cette PAC doit encourager les jeunes à s’installer ! A la fois à travers le premier pilier, où nous demandons une majoration pour les jeunes, et sur les aides du second pilier où nous souhaitons une aide à l’installation forte et ambitieuse.

Entre l’échelon national et régional, les négociations continuent dans le cadre du Plan Stratégique National. JA est force de proposition, et a formulé des positions claires.

« JA a toujours mis l’installation au centre de sa démarche mais 2021 est une année cruciale à tous les niveaux à ce sujet. Notre rapport d’orientation 2020 sera notre fil rouge sur les prochains mois notamment, dans nos rencontres politiques ».

Comme l’a rappelé François-Etienne Mercier, vice-président

Vous pouvez retrouver ici, notre Rapport d’orientation 2020 consacré à cette nouvelle feuille de route JA pour l’installation.

Basile Faucheux a ainsi rappelé que l’avenir de nos terres agricoles et de notre souveraineté alimentaire passe en priorité par des transmissions d’exploitations réussies :

“Pour maintenir notre souveraineté alimentaire, nous avons besoin d’un cadre favorable à l’installation des jeunes agriculteurs. Cela passe par l’accès au foncier des jeunes, une préservation du foncier agricole, un meilleur partage du foncier entre l’ensemble des agriculteurs actifs et l’installation d’agriculteurs nombreux, créateurs de valeur sur les territoires.”

Basile Faucheux, vice-président

Nous voulons également faire de 2021, l’année de la communication agricole. L’annulation du Salon de l’agriculture 2020, ne doit pas selon JA rimer avec plus faible intérêt du grand public sur le métier d’agriculteur et ses pratiques.
Nous espérons voir se concrétiser de nombreux projets, comme la campagne de promotion du métier lancée par le ministère de l’agriculture dans le cadre du Plan de relance, mais également avec notre grand événement, Les Toqués de l’agriculture.

« Les Toqués de l’agriculture doit être un moment fort et fédérateur à la fois pour notre réseau mais aussi pour le grand public, chez qui nous espérons créer un engouement autour de notre métier et un intérêt pour nos pratiques »

Arnaud Gaillot, secrétaire général

Nous voulons rappeler le rôle de l’agriculture dans la lutte contre le changement climatique.

“De nombreux leviers peuvent être activés par la profession, et JA travaille continuellement pour mettre en « mode projet » tous les acteurs concernés.”

Samuel Vandaele, président

Les Bons Diagnostics Carbone notamment, vont permettre de valoriser l’apport environnemental des exploitations, tout en amorçant une véritable réflexion sur les pratiques à échelle individuelle.

“Nous fixons un objectif de 5000 jeunes d’ici à la fin de l’année, engagés dans ces diagnostics carbone.”

Guillaume Cabot, vice-président

Nous rappelons que l’agriculture est source de solution, mais il faut lui en donner les moyens.

A la suite des événements de ces derniers mois : grippe aviaire, crise de la filière bovine, de la filière betteraves… il est vital de faire avancer les travaux menés sur la gestion des risques qui doit être effective à l’échelle environnementale, économique et sanitaire. Cette clarté de lecture, offrirait aux jeunes qui viennent de s’installer ou qui souhaitent s’installer, une confiance essentielle dans leurs projets.

Visionnez le replay de la conférence de presse :


Continuer la lecture...