Pour assurer le renouvellement des générations, 2021 sera une année charnière

Samuel VANDAELEPrésident

Je souhaite à tous une année 2021 qui soit positive pour vos projets et source d’épanouissement. Je pense à ceux qui nous accompagnent au quotidien, partenaires ou professionnels du monde agricole. J’ai surtout une pensée pour les jeunes agriculteurs et ceux qui envisagent d’entrer dans notre métier.

Cette année, nous avons des cartes à jouer pour les aider et ainsi assurer notre souveraineté alimentaire.

2021 est une année pour favoriser les installations

Pour assurer le renouvellement des générations, il faut d’abord une politique forte d’installation. Car c’est un fait, d’ici la fin de la programmation de la politique agricole commune à venir, la moitié des agriculteurs seront en âge de partir à la retraite ! L’Union européenne n’a pas d’autre choix que de prioriser budgétairement les aides à l’installation, et de cibler les aides vers les agriculteurs véritables, si elle souhaite garder son autonomie alimentaire. Sur cela c’est la proposition du parlement européen qui doit aboutir dans les négociations en cours.

C’est un enjeu européen et français. Nous poursuivons le travail en bonne intelligence avec l’Etat et les Régions pour qu’aucun jeune ne soit mis de côté. Forts de propositions concrètes construites avec notre réseau, nous aurons l’objectif de favoriser des installations nombreuses, sur l’ensemble du territoire.

Il faut aussi conjuguer ces priorités avec un cadre favorable à l’accès et la maitrise du foncier agricole, notre premier outil de travail. Avançons concrètement sur le contrôle des mutations de parts de sociétés dans le cadre d’un texte de loi attendu et partagé avec la profession !

 

2021 est une année pour attirer dans le métier

La crise sanitaire a montré combien le métier d’agriculteur a du sens, ce qu’a remarquablement fait la campagne #OnVousNourrit de notre réseau par exemple. Nous devons aller vers les jeunes pour les inciter à envisager les métiers de notre secteur dans leur parcours professionnel. Nos entreprises recrutent !

Malgré l’annulation du Salon de l’Agriculture, tous les acteurs, médias, professionnels ou pouvoirs publics, doivent contribuer à cette visibilité. Un des moments phares pour le faire sera en 2021 puisque le plan de relance prévoit une enveloppe de 10 millions d’euros pour une campagne de promotion des métiers de l’agriculture. Relayons-la !

Notre réseau, déjà très actif sur ce sujet, le fera aussi avec éclat à Paris lors des Toqués de l’agriculture, événement liant les produits des Jeunes Agriculteurs de toutes les régions avec des chefs gastronomiques.

 

2021 est une année pour faire de l’agriculture un levier face au changement climatique

Nous nous mobilisons fortement sur des solutions concrètes contre le dérèglement climatique et certaines se développeront cette année, comme la valorisation du stockage de carbone. J’ai à cœur de mettre les jeunes en mode projet, devant une perspective qui lie efficacité économique et écologique. Nous appellerons massivement à ce qu’ils se saisissent des bons diagnostic carbone pour évaluer le potentiel de leur exploitations !

Préserver l’environnement demande une feuille de route claire incluant le monde agricole avec un projet de recherche d’alternatives viables et un accompagnement des agriculteurs. En ce sens, le projet de loi issu de la convention citoyenne sur le climat fera l’objet d’un débat démocratique intense.

Enfin, face au dérèglement climatique, il faut aussi s’adapter et anticiper. Un travail de fond a ainsi été effectué ces deux dernières années avec tous les acteurs pour proposer une articulation des outils de gestion des risques climatiques. Il doit aboutir vite !

 

2021 est une année pour penser l’avenir

Lors de notre congrès 2020 en octobre nous avons acté une stratégie visant à adapter notre organisation pour proposer encore plus de solutions innovantes sur différents sujets agricoles, travailler à la prospective, en application de notre nouveau slogan « Demain se construit aujourd’hui ».

Nous ferons des propositions dans les mois à venir, à commencer par le sujet de l’innovation avec nos partenaires de Terres Innovantes. Encore un peu de patience !

 

D’autres sujets nous préoccuperont cette année, à commencer par le revenu des agriculteurs et les négociations commerciales. Nous continuerons à travailler avec audace et pugnacité avec notre réseau sur l’ensemble de ces sujets, car demain se construit aujourd’hui !


Continuer la lecture...